Pages Navigation Menu

Tour du monde de Mélanie et Florent

Témuco et Valdivia

Témuco et Valdivia

Après notre petite escale à Santiago, nous avons pris la route tous les cinq en direction de Temuco pour aller rendre visite à Marie-Marcelle la filleule de Marie-Christine.

En chemin nous nous sommes arrêtés au hasard manger un bout dans un petit routier très sympa et pas cher et nous avons fait un stop touristique afin de visiter les chutes de Laja.

Ces chutes d’eau portent le nom de la rivière qui à cet endroit chute de plus de 40 mètres, elle offre un point de vue très joli car l’eau forme alors un canyon de 4k de long pour 20 mètres de large. Elles se situent le long de la panaméricaine à 25km au nord d’une ville nommée Los Angeles.

1-DSC00162

1-DSC00153

Nous sommes arrivés à la nuit tombée à Temuco où nous avons dormis chez Marie-Marcelle, Ernesto et leurs deux enfants alors qu’Edie, Marie-Christine et Philippe se sont pris une chambre d’hôtel dans le centre-ville.

Le lendemain il pleuvait, temps idéal pour partager un bon « Pastel de Choclo » cuisiné par Marie-Marcelle (équivalent d’un hachis Parmentier de maïs).

Pastel de choclo = Hachis Parmentier de maïs chilien

400 g de bœuf haché 2 c. à soupe de graines de cumin, grillées à sec 1/2 c. à thé de piment de Chili séché 1 c. à soupe de basilic séché 2 gousses d’ail, hachées finement 2 c. à soupe d’huile 1 c. à soupe de beurre 1 gros oignon haché 2 poitrines de poulet sans la peau, taillées en dés Sel et poivre noir du moulin 3 œufs durs tranchés 1/3 tasse de raisins secs 1/3 tasse d’olives noires tranchées 1 tasse de lait 3 petites boîtes de maïs en grains ou 8 gros épis frais, égrainés 4 c. à thé de fécule de maïs 1 œuf, battu

Bien lier la viande hachée avec les épices, le basilic et l’ail ; laisser reposer 1 heure au réfrigérateur pour que les saveurs se développent.

Dans une casserole, verser l’huile et le beurre. Laisser brunir légèrement. Faire blondir l’oignon. Ajouter le bœuf haché et les dés de poulet. Laisser cuire de 5 à 6 minutes. Assaisonner.

Dans un plat allant au four, verser la préparation de viande. Couvrir de tranches d’œufs, de raisins et d’olives.

Dans une casserole, verser le lait et le maïs. Laisser mijoter quelques minutes. Diluer la fécule avec un peu de lait froid. Lier la préparation de maïs. Passer cette préparation au mélangeur quelques secondes. (Ne pas trop liquéfier ; il faut conserver quelques grumeaux de maïs.) Ajouter l’œuf et bien mélanger. Verser le tout sur le mélange de viande.

Mettre au four à 190 °C (375 °F) de 30 à 35 minutes, ou jusqu’à ce que le dessus soit bien doré. C’est prêt !

1-DSC00193

1-DSC00200

Après le repas nous avons eu une démonstration d’Ernesto, son mari, qui nous a joué quelques morceaux de guitare très connus au Chili. En fin d’après-midi, la pluie ayant cessé, nous avons fait un tour au marché artisanal et visité le musée régional Araucania dédié à la culture et les traditions Mapuche.

Le musée se trouve dans l’ancienne maison Carlos Thiers Püschel, un agriculteur bien connu dans la région né de parents allemands arrivés au Chili en bateau en 1854.

L’exposition permanente, ré inauguré en 2009 dans ce bâtiment classé patrimoine national présente plus de 800 objets qui témoignent du développement culturel de la région avant la colonisation, principalement représentatifs de la culture Mapuche.

Les Mapuche représentent aujourd’hui pas loin de 80 % de la population rurale de la région d’Osorno.

La visite fut sympathique car un des employés nous a commenté les œuvres, donnant vie aux différents objets que nous avons pu observer : une pirogue, des habits traditionnels, des poteries, etc.

Le soir nous sommes allés dans un restaurant pour manger de la bonne viande chilienne: tellement tendre qu’on aurait presque pu la couper à la fourchette.

Le lendemain nous avons profité du retour du soleil et nous sommes passés par Valdivia pour voir la côte et l’Océan Pacifique. Nous avons trouvé un minuscule restaurant pour déjeuner avec vue sur la mer. Nous l’avons rebaptisé « le restaurant du bout du monde » car il se trouve tout à la fin de la route dans un cadre superbe.

A Valdivia même nous avons passé un peu de temps à observer les énormes otaries à crinières (lobo marino) : au moins 3 fois plus grosses que les lions de mer que nous avons pu observer en Nouvelle-Zélande. Ces gros bébés viennent se faire dorer au soleil tout près du centre-ville, espérant pouvoir récupérer du poisson sur le marché !

Les mâles sont de couleur brun-sombre à la différence des femelles. Ils possèdent une crinière et atteignent une taille de 2,5 mètres et un poids de 350 kilogrammes.

Nous en avons également profité pour dire bonjour au fils de Guillaume et Maria Christina,  Félipe. Guillaume est un très bon ami d’Edie le père de Flo, ils se sont connus à Paris où ils ont travaillé ensemble pendant 12 ans. Marie-Marcelle que nous venons de quitter à Temuco est une de ses filles.

Guillaume vit à Quellon à l’extrémité Sud de l’île de Chiloé, notre prochaine étape. Mais avant de prendre le ferry nous ferons étape à Puerto Montt pour passer la nuit dans une cabana, sorte de gite dans lequel on peut louer des petites maisons en bois, plutôt pratique car nous pouvons tous y dormir et nous disposons d’une cuisine pour nous faire à manger.

Sur les 1000 km qui séparent Santiago de l’île de Chiloé, le paysage est assez monotone car composé uniquement de grandes forêts, donc certains ont piqué un petit roupillon !

1-DSC00343

1-DSC00356

2 Commentaires

  1. Que de bons souvenirs ça nous rappelle! Nos retrouvailles d’antan et… bientôt les prochaines 😉 et celles de nos Amis si proches de coeur et si lointains de nous.
    Mais frustrés de n’avoir vu le sud de la Patagonie nous y retournerons!
    Bravo pour votre blog c’est comme si on y était! Bises à vous

  2. Oui c’est beau a revoire…meme en train de roupiller hahahaha…je me rappelle de l’autre voyage ou j’ai pu vous accompagner a osorno et « los saltos del petrohue »..trop joli le sud du chili…et en bonne compagnie que meilleur!!…revener vite!!!

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *