Pages Navigation Menu

Tour du monde de Mélanie et Florent

Road trip de Sydney à Melbourne

Road trip de Sydney à Melbourne

Le trajet est magnifique : il y a de superbes cotes escarpées, des forêts, des plages de sable blanc, des villages typiques, etc.

Nous avons emprunté l’autoroute n°1 (Princess Highway) dès la sortie de Sydney en direction du Sud. Les premiers kilomètres se font au milieu du bush dans un parc nommé le Royal National Park, puis la route débouche sur la côte. A partir de là, nous avons apprécié les magnifiques points de vues sur la mer, notamment à partir d’un pont « Sea Cliff Bridge » qui surplombe l’océan sur 665 mètres.

Nous avons fait escale dans la petite ville de Kiama où nous pouvions observer le fameux Blowhole : une sorte de geyser naturel qui projette de l’eau jusqu’à 60 m de haut. En réalité, c’est un trou dans la roche dont la forme transforme l’énergie d’une vague en projection d’eau hauteur. D’ici même nous avons pu observer nos premiers pélicans, dont la taille est vraiment impressionnante.

Nous avons repris la route en direction de Jervis Bay, réputée pour la beauté de ses plages. A Hyams Beach, nous avons plantés nos pieds dans le sable « le plus blanc au monde », et nous nous sommes offert notre première baignade dans la mer de Tasmanie. Une eau revigorante !

Plage de sable blanc comme neige

Plage de sable blanc comme neige

Nous voulions atteindre Batemans Bay avant de s’arrêter pour dormir, pour ne pas avoir trop de kilomètres à faire sur les deux jours suivants.

Nous sommes finalement garés à Moruya, près d’une plage où nous nous sommes baignés le lendemain matin au réveil. L’Australie étant une destination onéreuse, nous avons dormi dans la voiture afin d’amortir le prix de la location. Voyager en mode « camping » est très facile car tout est aménagé pour : il y a des toilettes publiques partout et contrairement à chez nous ils sont toujours parfaitement propres ; des barbecues électriques sont mis à disposition gratuitement dans beaucoup d’endroits ; il y a aussi des douches au bord de presque toutes les plages.

Cela nous a permis de continuer à manger à peu près équilibré et non dans les nombreux fast-foods. Et donc en dehors du manque de confort des sièges, dormir dans la voiture s’est avéré très pratique et très économique.

Après une agréable baignade matinale nous avons pris la direction de Central Tilba, un joli village inscrit au Patrimoine National.

Ce village a été fondé lors de la ruée vers l’or au début du 20eme siècle et depuis il n’a presque pas changé : lorsque l’on se promène dans ses rues on a l’impression d’être revenu deux siècles en arrière. Il est également réputé pour ses boutiques d’artisanat de cuir, mais aussi pour la présence d’une fabrique de fromages. Après avoir testé quasiment tous les fromages de la boutique, nous nous sommes sentis obligés d’en acheter un peu malgré la difficulté que nous aurions à le conserver dans la voiture avec la chaleur écrasante. Et oui, en voyage le fromage, c’est surement ce qui manque le plus !

Nous nous sommes ensuite arrêtés à Eden, petite ville connue pour avoir été un des principaux lieux de chasse à la baleine de 1900 à 1930 environ. Elle est maintenant devenue un point d’observation des baleines franches australes et baleines à bosse qui s’y arrêtent lors de leur migration depuis l’antarctique. Malheureusement pour nous ce n’était pas la bonne saison car elles ne sont présentes qu’entre mai et novembre.

Nous avons profité d’une piscine naturelle à Bermagui, afin de nous rafraîchir car la température ce jour-là a subitement atteint des record : 48 degrés. Dans la voiture, les fenêtres ouvertes, nous avons eu l’impression de rentrer dans un four.

Piscine d'eau salée en bord de mer

Piscine d’eau salée en bord de mer

Pour éviter les baignades dans une mer agitée, il y a souvent des piscines d’eau salées. Les australiens sont très à cheval sur la sécurité et dans chaque lieu touristique ou il pourrait potentiellement y avoir des risques il y a des pancartes de prévention qu’on ne peut pas louper. Ce n’est pas juste une paranoïa, la mer est dangereuse et une famille entière s’est noyée en 2012.

En poursuivant notre route nous nous sommes éloignés de la côté pour nous enfoncer dans la forêt, où les villages étaient plus rares et plus petits. Les feux de forêts sont très courants dans la région et le risque était très élevé avec ces températures et le vent qui soufflait. Un feu s’est déclaré pas très loin de nous et rapidement nous avons vu un énorme nuage de fumée dans le ciel. Nous avons eu de la chance de pouvoir passer car nous avons entendu à la radio deux heures plus tard que l’autoroute avait été fermée.

Important feu de forêt dans le rétro

Important feu de forêt dans le rétro

Nous avons pu observer des kangourous dans les champs puis sur un golf. Et on a vu traverser un énorme iguane devant la voiture et également un gros serpent.

Nouveaux golfeurs

Nouveaux golfeurs

Nous nous sommes ensuite arrêtés dans un petit bar dans un village où l’on a fait la rencontre de quelques australiens venus comme chaque dimanche pour jouer à une sorte de loterie et boire un verre (ou plusieurs!). Ce soir-là il y avait une super cagnotte de 300 dollars à gagner, et des lots de consolation comme des packs de bières ou de canettes de whisky-coca Jim Beam. Nous avons été incapables de trouver une connexion Internet afin de contacter  nos couchsurfeurs de Melbourne.

Le lendemain matin nous sommes passés par Lakes Entrance, une jolie ville où les lacs artificiels de la région sont reliés à l’océan par un chenal.  Nous cherchions à manger un bon fish & chips, et c’est sur les conseils d’une femme d’un office de tourisme que nous avons atterris à Port Albert, un charmant petit port où nous avons pu apprécier (sous le regard jaloux des mouettes) l’un des meilleurs de la région: peu diététique mais vraiment délicieux !

Le fish & chips est un plat de restauration rapide d’origine britannique à emporter ou à consommer sur place, consistant en un poisson frit dans de la pâte ou de la chapelure, servi avec des frites. Il peut être servi dans un emballage de papier blanc (de façon à absorber l’excès d’huile), lui-même emballé dans du papier journal pour conserver la chaleur.

 Un peu plus tard sur la route, nous avons voulu jouer les apprentis artistes et faire une photo originale avec nos corps.

Australie selon nous

Australie selon nous

Dans plusieurs villes nous avons pu observer des gens jouer au Boulingrin : une sorte de pétanque sur herbe. Ce jeu se joue sur un terrain en gazon digne d’un green de golf. Le principe est le même qu’à la pétanque, cependant les boules ne sont pas sphériques et n’ont donc pas une trajectoire rectiligne ce qui augmente la difficulté. Il est très joué dans les pays anglo-saxons.

Jeu du Boulingrin

Jeu du Boulingrin

Notre dernier arrêt avant de rejoindre Melbourne était la petite île de Philip Island, où il est possible d’observer chaque soir « la parade des pingouins ». Lorsque nous sommes arrivés nous avons un peu déchanté en voyant à quel point c’était devenu une véritable attraction touristique : l’entrée est très chère (plus de 40 dollars par personne), puis on nous installe sur des tribunes construites directement sur la plage afin d’observer les pingouins qui sortent de l’eau en petits groupes. Alors oui, il est possible de les voir de près, cependant ces animaux rentrent tous les soirs épuisés par une journée de pêche en mer, et comme ils sont très peureux ils n’osent pas sortir lorsqu’il y a du bruit. Difficile de croire que cette installation ne les dérange pas. De plus tout un réseau de passerelles a été installé au milieu des nids et peu de gens respectent le fait qu’il ne faut pas faire de bruit ni les prendre en photo avec un flash. En revanche l’aspect positif de ce centre ce sont les efforts déployés pour les protéger des prédateurs extérieurs, et notamment des renards qui en une nuit peuvent tuer jusqu’à 40 pingouins.

Le Manchot pygmée est la plus petite espèce de manchots. Il est également appelé Little Penguin dans les pays anglophone. Il mesure environ 33 cm pour un poids d’environ 1kg (alors que ses cousins les pingouins empereurs peuvent mesurer jusqu’à 1,12m de haut).

A la recherche de leur nourriture, ils plongent chaque jour entre 1200 et 1300 fois. Les scientifiques ont enregistrés des plongées à plus de 75 m mais qui ne durent jamais plus de 2 minutes. Les petits grandissent rapidement grâce à la nourriture régurgitée que leur fournissent les parents.

Si les chances de reproduction sont faibles, les pingouins peuvent se séparer et rechercher un nouveau mâle, il y a donc entre 18 et 50 % de divorces chez les jeunes pingouins !

En bref c’est sympa de pouvoir voir des pingouins de près, mais il serait surement préférable de les observer de plus loin et de les laisser vivre leur petite vie tranquille. On aurait aimé avoir plus de temps pour visiter l’île, observez les koalas ou encore visitez le circuit du Grand Prix mais pour cela il nous aurait fallu rester plus longtemps en Australie.

En quittant l’île un grave accident impliquant un autocar et une voiture nous a retardés. 2 hélicos se sont précipités sur les lieux pour évacuer les blessés les plus graves.

Un Commentaire

  1. Good day Males, Exist any sort of Cost-free V-Bucks online forums you will find observed that actually feed you V-Bucks unless your first make you spend with the card investment

    fortnite

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *