Pages Navigation Menu

Tour du monde de Mélanie et Florent

Huahine : la plus sauvage des îles du vent

Huahine : la plus sauvage des îles du vent

Nous avions réservé la veille une petite chambre pas trop chère et c’est la propriétaire qui est venue nous récupérer à l’aéroport. Le lendemain nous avons loué un scooter pour pouvoir faire le tour de l’île et aller manger dans un restaurant que Francine et Daniel nous avaient recommandé.

Sur la première partie de la route nous nous sommes arrêtés au jardin de corail situé à proximité sur les restes d’un ancien hôtel de luxe construit presque sur la plage. Nous avons mis un peu de temps à trouver le lieu exact, mais en attendant ça nous a permis d’observer le cadavre d’un requin à pointes noires qui s’est retrouvé piégé sous un ancien ponton. Dans le jardin, nous nous sommes aperçus que sans soleil les couleurs sont beaucoup plus ternes et qu’il perd ainsi de sa splendeur.

En poursuivant notre route nous avons constaté que Huahine est effectivement une petite île très nature qui offre des paysages magnifiques, finalement révélés par le soleil qui bien voulu se montrer.

Nous avons déjeuné un délicieux tartare de poisson en bord de mer avec une vue imprenable sur la baie. La patronne, qui connait bien les Maitos, nous a même offert des colliers de coquillage et de fleurs pour nous souhaiter la bienvenue.

IMG_0132

IMG_0130

Sur le chemin du retour nous nous sommes arrêtés chez un artisan qui faisait de très jolis paréo à la main, et Méla n’a pas résister à la tentation de s’en offrir un.

Le soir, après avoir rendu notre scooter, nous avons dîné dans une des roulottes près de notre hôtel. Ici impossible de finir son plat : on nous avait servi presque un poulet frit chacun. Les portions sont très importantes et pas forcément équilibrées… On en revient au problème d’obésité d’une grande partie des polynésiens.

Le lendemain nous reprenions déjà l’avion pour Papeete où nous avons passé l’après-midi en compagnie de Tom et Nina, notamment à la plage. Le soir Tom nous a cuisiné une délicieuse recette de Poulet Coco, et Nina nous a fait des Pina Colada que nous avons dégustés avec les sœurs de Nina. Ici aussi nous avons été reçus comme des rois.

Recette du Poulet coco

1 poulet d’environ

1,3 kg 2 oignons, 2 gousses d’ail, 1 carotte

25 cl de vin blanc sec, 50 cl de lait de coco

1 petit morceau de piment, thym, laurier, sel et huile

Couper le poulet en morceaux et le faire dorer dans une cocotte avec un fond d’huile. Détailler la carotte en petits bâtonnets, émincer les oignons, l’ail et le piment et verser le tout avec le poulet. Ajouter le vin, le lait de coco, le thym et le laurier, saler et laisser mijoter à couvert pendant 45 minutes tout en remuant régulièrement. A servir avec un riz blanc

Pina Colada :Mettre en quantités égales Rhum, jus d’ananas et crème ou lait de coco. Rafraichir avec une boule de glace dans chaque verre.

Notre dernier jour à Tahiti, nous avons profité d’une dernière baignade et flâné dans les rues. Le soir, toujours en compagnie de nos hôtes, nous avons tenté d’aller manger une raclette aux roulottes. Malheureusement pour nous, tous les appareils du restaurant étaient déjà pris par d’autres clients, on s’est donc rabattus sur du thon, un régal auquel on ne s’est pas lassé. La raclette, ce sera pour une prochaine fois!

Ils nous ont ensuite gentiment raccompagnés à l’aéroport, direction cette fois la mystérieuse île de Pâques…

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *